Objection de conscience

Si vous avez lu l’article qui présente mon entourage, vous comprendrez pourquoi la question du mariage ouvert à tous m’a particulièrement touchée.

Avoir le droit de se marier, c’est aussi avoir le droit de choisir de ne pas le faire.

Ainsi, plus question de subir une fatalité. Chacun est maître de son statut dans la société. C’est très important pour moi, car je pense qu’être privé d’un droit aussi banal signifie ne pas être reconnu comme faisant partie à part entière de la société. On leur donnait les mêmes devoirs, mais pas les mêmes droits. Pour moi c’était de la discrimination pour orientation sexuelle. La loi se bafouait elle-même.

« Bientôt on pourra se marier avec son chien ou avec une chêvre »

Alors que la loi était passée, j’ai entendu ce genre de commentaires. Réponse immédiate de ma part : « J’ai bien entendu ? Tu compares les homosexuels à des animaux ? » Souvent, j’avais droit à un « Heu… Non, mais… Heu… Non, bien sûr que non. » Ben si. Se marier avec la personne qu’on aime, quand on est homosexuel et se marier avec un chien revient au même pour ces personnes. Non mais se rendent-ils compte de ce qu’ils disent ??? Il faut leur répéter leurs propres paroles pour qu’ils entendent l’absurdité de leurs propos, c’est dingue !

Le coup des animaux me touche d’autant plus qu’il y a seulement un siècle et demi, les noirs étaient dans les faits et dans la loi considérés comme des animaux et l’amour mixte a été interdit encore longtemps après (ce qui fait que mon fils, si rien n’avait changé, n’existerait pas). Il en a fallu, des combats, pour que les « non blancs » soient considérés comme des êtres humains égaux aux blancs ! Et encore, 23% de la population française affiche son racisme. Je n’ose même pas imaginer combien le pensent sans le dire… Heureusement, les lois ont changé les moeurs et les esprits. Malheureusement, peu de gens ont fait le rapprochement avec le fait que TOUS les humains devaient être égaux en droits.

« Mais biologiquement, c’est un couple stérile. Les marier ne sert à rien ! »

Si l’on suit ce raisonnement, alors il devrait être interdit de se marier avant d’avoir fait au moins un enfant de manière naturelle. Les adoptions et PMA ne seraient pas prises en compte, seuls les couples ayant prouvé leur fécondité auraient ainsi le droit de se marier. Cela permettrait aussi d’éliminer d’office les couples ne désirant simplement pas d’enfant (Si si ! Ça existe !). Puisque visiblement, le mariage ne sert qu’à fonder une famille avec enfant(s) biologique(s), tant qu’à faire, hein, allons jusqu’au bout dans l’absurdité…

« Moi, maire, ça me pose un problème de conscience et je veux avoir le droit de ne pas les marier »

Mais bien sûr ! Pas de problème !
Et puis si tu est raciste tu auras le droit de ne pas célébrer de mariage « non complètement blanc »,
Si tu décides qu’on ne peux se marier qu’entre 21 et 26 ans, tu auras le droit de refuser tous ceux qui ne sont pas dans cette tranche d’âge,
Si tu n’acceptes aucune autre religion que la tienne, tu auras le droit de refuser ceux qui ne sont pas de même confession,
Si tu est capitaliste, tu pourras refuser de marier les communistes,
Si voir des gros, des chevelus, des grandes mains ou des oreilles décollées t’es difficile, tu pourras refuser de les marier,
Si le patronyme des fiancé(e)s te déplaît, tu ne sera pas obligé d’accepter leur mariage,
S’ils ont une maladie avec laquelle tu es mal à l’aise, tu pourras les empêcher de se lier officiellement,
Et puis soyons totalement absurdes, si la fiancée allaite ses enfants et que tu trouves ça répugnant, tu pourras refuser qu’elle se marie !

Non mais oh ! Et puis quoi encore ? Tu es maire, tu représentes l’État, lequel a ouvert le mariage aux homosexuels, donc tu restes professionnels et tu les maries ! Point ! Les maires qui demandent un droit d’objection concernant les mariages homosexuels se rendent-ils compte qu’en fait ils demandent à avoir le droit de pratiquer la discrimination au nom d’un l’État qui la condamne jusqu’à 3 ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende ? Il faudrait qu’ils allument toutes les lumières, hein ! Savent-ils que l’article 132-77 alinéa 2 du Code pénal dispose qu’il y a circonstance aggravante car l’infraction est accompagnée de propos, écrits, utilisation d’images ou d’objets ou actes de toute nature portant atteinte à l’honneur ou à la considération d’un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle ?

Et puis sans parler de loi, il est grand temps d’évoluer et d’arrêter de penser qu’il y a des sous-Hommes !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :